Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /var/www/vhosts/attacm.ouvaton.org/httpdocs/textpattern/lib/txplib_db.php on line 14 attac Montpellier
[%] attac montpellier

Café attac " Les banques et leurs paradis fiscaux, les Panama Papers ne sont que la partie émergée de l'iceberg."


“ Les banques et leurs paradis fiscaux, les Panama Papers ne sont que la partie émergée de l’iceberg.” mercredi 20 avril 2016

des sites Paradis fiscaux

site A Deltour
site paradis fiscaux
site anticor
site stopparadisfiscaux
plus d’infos par Attac
https://www.lesrequins.org/2016/recevoir-des-kits/

http://attacm.ouvaton.org/
http://www.france.attac.org/

2015 Secrecy Classement

1. Suisse
2. Hong Kong
3. USA
4. Singapour
5. Îles Caïmans*
6. Luxembourg
7. Liban
8. Allemagne
9. Bahreïn
10. Emirats Arabes Unis (Dubaï)
11. Macao
12. Japon
13. Panama
14. Iles Marshall
15. Royaume-Uni*

*Territoire d’ outre – mer britannique ou couronne dépendance. Si le réseau de la Grande – Bretagne ont été évalués ensemble, il serait au sommet.

1 L’Union européenne perd 1 000 milliards d’euros par an

1 000 milliards d’euros par an. C’est, selon les estimations de la Commission européenne, ce que les pays de l’Union perdent en recettes fiscales du fait de comportements de fraude et d‘évasion. C’est l‘équivalent de 7 % à 8 % des richesses produites, un montant exorbitant. Si la Russie ou le Brésil semblent perdre bien plus encore, les pays européens sont particulièrement victimes de ce genre de pratiques.

Le préjudice des paradis fiscaux
La fraude des pauvres, une pauvre fraude

En France, la dernière estimation du syndicat des impôts Solidaires Finances publiques, qui date de 2012, fait état de 60 à 80 milliards de recettes fiscales perdues chaque année, soit de l’ordre de 20 % des rentrées. Un manque à gagner dont les entreprises seraient responsables pour les deux tiers (impôt sur les sociétés et TVA), loin devant les particuliers (impôt sur le revenu, sur le patrimoine et locaux). A comparer aux 2 à 4 milliards d’euros de fraude estimée aux prestations sociales en 2011, selon la mission d‘évaluation et de contrôle des lois de financement de la Sécurité sociale. Entre les deux, la fraude aux cotisations sociales des employeurs était comprise en 2012 entre 20 et 25 milliards d’euros, selon la Cour des comptes.